Nouvelles recettes

Accouchement prématuré dû aux femmes en surpoids

Accouchement prématuré dû aux femmes en surpoids


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Juste au cas où vous cherchez une autre raison pour perdre du poids, la voici

Si vous êtes en surpoids, vous courez un risque plus élevé d'accouchement prématuré et, par conséquent, de mettre en danger la vie et la santé de votre bébé. Selon une étude partagée sur MedPage Today, les femmes obèses et gravement obèses avaient deux à trois fois plus de chances d'accoucher tôt 22 à 27 semaines après la conception que les femmes ayant un poids santé à la conception.

En fait, le surpoids provoque plus que des naissances prématurées ; cela peut entraîner de graves problèmes de santé concernant la mère et le bébé.

"Il y a toute une série de problèmes associés aux patientes obèses pendant la grossesse - du travail prématuré au diabète gestationnel en passant par la prééclampsie, la macrosomie et les gros bébés", explique Eugene Scioscia, MD, du West Penn Allegheny Health System à Pittsburgh.

L'obésité a remplacé le tabagisme en tant que complication numéro un associée à la grossesse, selon Scioscia.


Diabète gestationnel et naissance prématurée

Donna Murray, RN, BSN est titulaire d'un baccalauréat en sciences infirmières de l'Université Rutgers et est actuellement membre de Sigma Theta Tau, la Nursing Honor Society.

Meredith Shur, MD, FACOG, est certifiée en obstétrique et gynécologie, ainsi qu'un médecin légiste certifié.

Les femmes enceintes atteintes de diabète peuvent avoir des grossesses et des bébés en bonne santé. La clé est de garder le diabète sous contrôle pour minimiser ou prévenir les complications. Plus le diabète est compliqué, plus il peut causer de problèmes.

Bien que le diabète gestationnel doive être suivi de près, s'il est bien contrôlé par un régime alimentaire, de l'exercice et des médicaments si nécessaire, il n'est généralement pas aussi grave que le diabète prégestationnel (avoir un diabète de type 2 ou de type 1 avant de devenir enceinte). Bien sûr, il y a encore des risques. Le diabète gestationnel, tout comme les autres types de diabète, peut entraîner une naissance prématurée ainsi que d'autres complications, surtout s'il n'est pas traité.


Rendez-vous à quarante semaines

Tous les bons gestes maintenant vous aideront à éviter le travail prématuré et à accoucher du bébé le plus sain possible.

Bien sûr, ces dernières semaines de grossesse peuvent être très inconfortables, mais garder votre petit pain au four jusqu'à 40 semaines peut faire une énorme différence dans la santé de votre enfant. Les dernières études indiquent que les bébés nés à 37 et 38 semaines, une fois considérés à terme, sont plus susceptibles d'avoir des problèmes respiratoires, une hypoglycémie et d'autres problèmes qui pourraient les envoyer à l'unité de soins intensifs néonatals.

La recherche était si convaincante qu'elle a incité le Congrès américain des obstétriciens et gynécologues (ACOG) l'année dernière à réviser sa définition de terme complet pour les nourrissons nés après 39 semaines. "Nous reconnaissons que les dernières semaines comptent", explique Michael Gravett, M.D., directeur scientifique de l'Alliance mondiale pour la prévention de la prématurité et de la mortinaissance, une initiative du Seattle Children&aposs Hospital. "Les bébés nés à 39 semaines ont moins de problèmes immédiats que ceux nés à 37 et 38 semaines. Et plus tard, ils réussissent mieux aux tests d'intelligence et de motricité globale. »

La cause exacte du travail prématuré reste un mystère, mais ces stratégies intelligentes augmenteront vos chances d'atteindre cette date magique.

Mangez de la vraie nourriture Déposez ce sac de chips ! Votre envie de malbouffe peut être intense, mais les preuves continuent de s'accumuler selon lesquelles une alimentation équilibrée composée de vrais aliments peut réduire votre risque de travail prématuré. Une étude récente portant sur 66 000 femmes scandinaves enceintes a révélé que celles qui consommaient des légumes frais et crus, des céréales complètes, des fruits et des baies, de la volaille et du poisson maigres et beaucoup d'eau étaient nettement moins susceptibles d'accoucher prématurément que les mères. -être sur un régime occidental qui comprenait plus d'aliments transformés.

Bien que l'étude n'ait pas prouvé directement que des habitudes alimentaires malsaines provoquent des naissances prématurées, elle a ajouté aux preuves reliant les deux, note Edward McCabe, M.D., Ph.D., médecin-chef de la Marche des dix sous. "C'est une raison de plus pour éviter la restauration rapide, la malbouffe, les aliments transformés et les boissons sucrées", explique le Dr McCabe.

Mangez souvent Votre bébé n'a pas besoin de nutriments, il en a besoin fréquemment. Les chercheurs ont découvert que sauter des repas et passer de longues périodes sans nourriture augmente les chances de travail précoce. Votre meilleur plan d'action : Mangez au moins cinq fois par jour. (Visez trois repas et deux ou trois collations saines.) Manger de petits repas fréquents peut également réduire les nausées et les brûlures d'estomac.

Faire un contrôle des odeurs Vous adorez peut-être l'odeur de votre shampooing, mais de nombreux produits de beauté dont le « parfum » figure sur l'étiquette contiennent des phtalates, une classe de produits chimiques imitant les hormones qui ont été liés au travail prématuré. Une étude en JAMA Pédiatrie ont constaté que les femmes enceintes ayant des niveaux plus élevés de phtalates dans leur urine étaient deux à cinq fois plus susceptibles d'accoucher prématurément que celles ayant des niveaux inférieurs. L'étude plaide en faveur de l'utilisation de produits sans phtalate, explique le chercheur principal John Meeker, Sc.D., de l'Université du Michigan à Ann Arbor.

Six types de phtalates, également appelés plastifiants, sont interdits dans les jouets, mais ils sont toujours présents dans les matériaux de construction comme les tuyaux, les revêtements de sol et papier peint en vinyle, les emballages alimentaires et les produits de soins personnels. Évitez les plastiques avec le code de recyclage n ° 3. Les parfums et les articles de toilette sont un problème plus délicat car les fabricants ne sont pas tenus d'énumérer les phtalates sur l'étiquette. Le Dr Meeker recommande de rechercher des produits indiquant « sans parfum », « pas de parfum synthétique » ou « sans phtalate » pour réduire votre risque d'exposition. Ou téléchargez l'application gratuite Skin Deep du Environmental Working Group et utilisez-la pour scanner les codes-barres des ingrédients et une cote de sécurité avant d'acheter.

Soyez bon pour vos gencives La maladie chronique des gencives est un grave facteur de risque d'accouchement prématuré, bien que les médecins ne sachent pas pourquoi, déclare Louis Muglia, M.D., directeur du Center for Prevention of Preterm Birth à l'hôpital pour enfants de Cincinnati. Les femmes enceintes devraient se brosser les dents et utiliser la soie dentaire après les repas et consulter le dentiste pour un nettoyage régulier. Et don&apost oublier le bain de bouche. Une autre étude a révélé que l'utilisation d'un rince-bouche antimicrobien sans alcool pouvait réduire d'environ trois quarts le risque de travail précoce chez les femmes.

Vas-y quand tu dois y aller Vous courez constamment à la salle de bain, vous pourriez donc être tenté de le tenir parfois. Don&apos. Vous pouvez déclencher une infection des voies urinaires (IVU), une infection bactérienne qui peut se propager à vos reins et déclencher le travail. (Évitez les infections urinaires en buvant beaucoup de liquide, en essuyant de l'avant vers l'arrière et en vidant complètement votre vessie.) De plus, les femmes enceintes peuvent ne pas ressentir la douleur brûlante pendant la miction qui est un symptôme typique d'une infection urinaire, alors surveillez les odeurs nauséabondes, troubles, ou des urines sanglantes. Votre fournisseur de soins testera également votre urine lors des examens. Si des bactéries apparaissent, une cure d'antibiotiques résout généralement le problème et réduit votre risque.

Être à la hauteur Un col de l'utérus court est probablement le prédicteur le plus puissant d'accouchement prématuré chez les mères pour la première fois. Votre col de l'utérus, qui est comme une porte de l'utérus au vagin, se raccourcit à mesure que votre date d'accouchement approche. Mais s'il raccourcit trop tôt, vous avez cinq ou six fois plus de chances d'avoir un accouchement prématuré. Une échographie transvaginale entre 18 et 24 semaines est la meilleure façon de mesurer votre col de l'utérus.

L'ACOG dit qu'il est raisonnable pour les médecins de faire mesurer tous leurs patients, mais certains obstétriciens-gynécologues évaluent la longueur cervicale uniquement chez les femmes qu'ils considèrent comme étant à haut risque, alors demandez à votre médecin à ce sujet. Si votre col de l'utérus est court, votre médecin peut vous prescrire des traitements à la progestérone, qui peuvent réduire d'environ 40 % la probabilité d'un travail prématuré.

Évitez toute fumée Vous savez peut-être déjà que fumer double votre risque d'accouchement prématuré, mais l'exposition à la fumée secondaire peut également augmenter vos chances d'avoir un prématuré. Et vous devez également éviter les vapeurs de la fumée tertiaire. « La fumée tertiaire se produit lorsque vous entrez dans une pièce ou une voiture et que vous pouvez dire que quelqu'un fumait à l'intérieur », explique le Dr McCabe. "La fumée laisse un résidu qui contient du plomb, de l'arsenic et d'autres toxines." Il en va de même pour les e-cigs. Les fabricants prétendent qu'ils sont en meilleure santé, mais les e-cigs contiennent toujours de la nicotine, ce qui peut être dangereux pour le fœtus, note-t-il. "Nous savons également que les naissances prématurées diminuent après l'adoption de la législation antitabac." Des études aux États-Unis et en Europe montrent que lorsqu'une communauté effectue ce changement, les hospitalisations pour naissances prématurées, en moyenne, peuvent chuter jusqu'à 10 pour cent en seulement un ans.

Combattre les infections Votre système immunitaire est plus faible lorsque vous êtes enceinte parce que votre corps se concentre sur la croissance d'un bébé et que les infections sont connues pour déclencher le travail, il est donc important de faire tout ce que vous pouvez pour rester en bonne santé. Lavez-vous les mains fréquemment, évitez les personnes malades et appelez immédiatement votre médecin si vous avez de la fièvre.

Assurez-vous également de vous faire vacciner contre la grippe, déclare Siobhan Dolan, M.D., conseillère médicale pour la Marche des dix sous et coauteur de Maman en bonne santé, bébé en bonne santé. C'est sûr et efficace, et des études ont montré que votre bébé sera plus gros et moins susceptible de naître prématurément que les bébés de mamans qui n'ont pas été vaccinées. De plus, votre bébé sera moins susceptible d'attraper le virus après sa naissance, car vous lui transmettrez vos anticorps protecteurs.

Obtenez la bonne dose de D Il existe de nouvelles preuves que les femmes qui ne reçoivent pas suffisamment de vitamine D sont beaucoup plus susceptibles de développer une prééclampsie et d'avoir un travail précoce. Les scientifiques pensent que le nutriment, que votre corps fabrique naturellement en réponse à la lumière du soleil, aide à combattre les infections qui conduisent à la prématurité.

La plupart des vitamines prénatales contiennent 400 UI par comprimé, mais cela peut ne pas suffire pour de nombreuses femmes. Le Dr Gravett recommande de demander à votre médecin de tester votre taux de vitamine D, surtout si vous êtes végétarien, si vous avez une exposition limitée au soleil ou si vous avez la peau foncée. Si le test montre que votre niveau est bas, il recommande un supplément de vitamine D supplémentaire. L'ACOG affirme que 1 000 à 2 000 UI par jour sont sans danger pour les femmes enceintes, mais les dernières recherches ont persuadé certains médecins, dont le Dr Gravett, de recommander des doses quotidiennes encore plus élevées. Une grande étude a révélé que les femmes enceintes qui prenaient 4 000 UI de vitamine D par jour réduisaient considérablement leur risque d'accoucher prématurément.

Don&apost lésine sur le DHA Un autre nutriment qui peut prolonger votre grossesse est le DHA, un acide gras oméga-3 qui aide le cerveau et les yeux de votre bébé à se développer. Des études ont montré que les suppléments de DHA peuvent augmenter la durée moyenne de la gestation de trois à six jours et réduire considérablement votre risque d'accouchement avant 34 semaines. La meilleure façon d'obtenir du DHA est le poisson. Mangez au moins 8 mais pas plus de 12 onces par semaine de poisson à faible teneur en mercure comme le saumon, le hareng, la truite d'eau douce et les sardines, ou jusqu'à 6 onces par semaine de gros morceaux de thon pâle en conserve. (Évitez le germon à teneur élevée en mercure, également appelé blanc en morceaux.) Vous pouvez également trouver du DHA dans les noix, certaines huiles végétales (canola, soja, olive) et les aliments étiquetés enrichis en DHA. Si vous ne mangez pas beaucoup de ces aliments, demandez à votre médecin de vous prescrire un supplément quotidien d'au moins 200 milligrammes de DHA.

Publié à l'origine dans le numéro de mars 2015 de bébé américain magazine.

Tout le contenu de ce site Web, y compris les avis médicaux et toute autre information liée à la santé, est uniquement à titre informatif et ne doit pas être considéré comme un diagnostic ou un plan de traitement spécifique pour une situation individuelle. L'utilisation de ce site et des informations qu'il contient ne crée pas de relation médecin-patient. Demandez toujours l'avis direct de votre propre médecin pour toute question ou problème que vous pourriez avoir concernant votre propre santé ou celle des autres.


Obésité et grossesse

Le surpoids est défini comme un indice de masse corporelle (IMC) de 25&ndash29,9. L'obésité est définie comme ayant un IMC de 30 ou plus. Dans la catégorie générale de l'obésité, il existe trois niveaux qui reflètent les risques croissants pour la santé qui accompagnent l'augmentation de l'IMC :

Le risque le plus faible est un IMC de 30&ndash34,9.

Le risque moyen est un IMC de 35,0 et 39,9.

Le risque le plus élevé est un IMC de 40 ou plus.

Vous pouvez connaître votre IMC en utilisant un calculateur d'IMC en ligne sur un site Web tel que http://www.nhlbi.nih.gov/health/educational/lose_wt/BMI/bmicalc.htm.

L'obésité pendant la grossesse vous expose à plusieurs problèmes de santé graves :

Le diabète gestationnel est un diabète qui est diagnostiqué pour la première fois pendant la grossesse. Cette condition peut augmenter le risque d'avoir une césarienne. Les femmes qui ont eu un diabète gestationnel ont également un risque plus élevé d'avoir le diabète à l'avenir, tout comme leurs enfants. Les femmes obèses sont dépistées pour le diabète gestationnel au début de la grossesse et peuvent également être dépistées plus tard dans la grossesse.

La prééclampsie est un trouble de l'hypertension artérielle qui peut survenir pendant ou après la grossesse. C'est une maladie grave qui affecte tout le corps d'une femme. Les reins et le foie peuvent échouer. La prééclampsie peut entraîner des convulsions, une condition appelée éclampsie. Dans de rares cas, un accident vasculaire cérébral peut survenir. Les cas graves nécessitent un traitement d'urgence pour éviter ces complications. Il se peut que le bébé doive accoucher tôt. L'apnée du sommeil est une condition dans laquelle une personne arrête de respirer pendant de courtes périodes pendant le sommeil.

L'apnée du sommeil est associée à l'obésité. Pendant la grossesse, l'apnée du sommeil peut non seulement causer de la fatigue, mais augmente également le risque d'hypertension artérielle, de prééclampsie, d'éclampsie et de troubles cardiaques et pulmonaires.

L'obésité augmente le risque des problèmes suivants pendant la grossesse :

Perte de grossesse&mdashLes femmes obèses ont un risque accru de perte de grossesse (fausse couche) par rapport aux femmes de poids normal.

Malformations congénitales&mdashLes bébés nés de femmes obèses ont un risque accru d'avoir des malformations congénitales, telles que des malformations cardiaques et des malformations du tube neural.

Problèmes avec les tests de diagnostic&mdashAvoir trop de graisse corporelle peut rendre difficile de voir certains problèmes avec l'anatomie du bébé lors d'un examen échographique. Vérifier la fréquence cardiaque du bébé pendant le travail peut également être plus difficile si vous êtes obèse.

Macrosomie&mdashDans cette condition, le bébé est plus gros que la normale. Cela peut augmenter le risque que le bébé se blesse pendant l'accouchement. Par exemple, l'épaule de bébé peut se coincer pendant l'accouchement. La macrosomie augmente également le risque d'accouchement par césarienne. Les nourrissons nés avec trop de graisse corporelle ont plus de chances d'être obèses plus tard dans la vie.

Naissance prématurée&mdashLes problèmes associés à l'obésité d'une femme, comme la prééclampsie, peuvent conduire à une naissance prématurée médicalement indiquée. Cela signifie que le bébé est livré tôt pour une raison médicale. Les bébés prématurés ne sont pas aussi pleinement développés que les bébés nés après 39 semaines de grossesse. En conséquence, ils ont un risque accru de problèmes de santé à court et à long terme.

Mortinaissance&mdashPlus l'IMC de la femme est élevé, plus le risque de mortinaissance est grand.

Perdre du poids avant de devenir enceinte est le meilleur moyen de diminuer le risque de problèmes causés par l'obésité. Perdre même une petite quantité de poids (5&ndash7% de votre poids actuel, soit environ 10&ndash20 livres) peut améliorer votre santé globale et ouvrir la voie à une grossesse plus saine.

Si vous n'avez jamais fait d'exercice auparavant, la grossesse est le moment idéal pour commencer. Discutez de votre plan d'exercice avec votre obstétricien pour vous assurer qu'il est sécuritaire. Commencez par 5 minutes d'exercice par jour et ajoutez 5 minutes chaque semaine. Votre objectif est de rester actif pendant 30 minutes la plupart&mdash de préférence tous les&mdashdays de la semaine. La marche est un bon choix si vous débutez dans l'exercice. La natation est un autre bon exercice pour les femmes enceintes. L'eau soutient votre poids afin que vous puissiez éviter les blessures et les tensions musculaires. Cela vous aide également à rester au frais.

Pour perdre du poids, vous devez utiliser plus de calories que vous n'en absorbez. Vous pouvez le faire en faisant de l'exercice régulièrement et en mangeant des aliments sains. Votre obstétricien peut vous référer à un nutritionniste pour vous aider à planifier une alimentation saine. Vous pouvez également utiliser le site Web Choose My Plate à l'adresse www.choosemyplate.gov. Augmenter votre activité physique est important si vous voulez perdre du poids. Essayez d'être modérément actif (par exemple, faire du vélo, de la marche rapide et du jardinage en général) pendant 60 minutes ou vigoureusement actif (jogger, faire des longueurs ou faire de gros travaux de jardinage) pendant 30 minutes la plupart des jours de la semaine. Vous n'êtes pas obligé de faire ce montant en une seule fois. Par exemple, vous pouvez faire de l'exercice pendant 20 minutes trois fois par jour.

Si vous avez essayé de perdre du poids en modifiant votre régime alimentaire et en faisant de l'exercice et que vous avez toujours un IMC de 30 ou plus ou un IMC d'au moins 27 avec certaines conditions médicales, telles que le diabète ou les maladies cardiaques, des médicaments pour la perte de poids peuvent être suggérés. Ces médicaments ne doivent pas être pris si vous essayez de devenir enceinte ou si vous êtes déjà enceinte.

La chirurgie bariatrique peut être une option pour les personnes très obèses ou qui ont des problèmes de santé majeurs causés par l'obésité. Si vous subissez une chirurgie bariatrique, vous devez retarder la grossesse de 12 à 24 mois après la chirurgie, lorsque vous aurez la perte de poids la plus rapide. Si vous avez eu des problèmes de fertilité, ils peuvent se résoudre d'eux-mêmes au fur et à mesure que vous perdez rapidement l'excès de poids. Il est important d'en être conscient car l'augmentation de la fertilité peut conduire à une grossesse non planifiée. Certains types de chirurgie bariatrique peuvent affecter la façon dont le corps absorbe les médicaments pris par voie orale, y compris les pilules contraceptives. Vous devrez peut-être passer à une autre forme de contraception.

Malgré les risques, vous pouvez avoir une grossesse en santé si vous êtes obèse. Il faut une gestion prudente de votre poids, une attention au régime alimentaire et à l'exercice, des soins prénatals réguliers pour surveiller les complications et des considérations spéciales pour votre travail et votre accouchement.

Trouver un équilibre entre manger des aliments sains et maintenir un poids santé est important pour votre santé ainsi que celle de votre bébé. Au cours des deuxième et troisième trimestres, une femme enceinte a besoin en moyenne de 300 calories supplémentaires par jour, c'est-à-dire la quantité de calories dans un verre de lait écrémé et la moitié d'un sandwich. Vous pouvez obtenir de l'aide pour planifier une alimentation saine en parlant à un conseiller en nutrition. Vous pouvez également trouver de l'aide sur le site Web Choose My Plate, qui comporte une section spéciale pour les femmes enceintes ou qui allaitent.

Si vous n'avez jamais fait d'exercice auparavant, la grossesse est le moment idéal pour commencer. Discutez de votre plan d'exercice avec votre obstétricien pour vous assurer qu'il est sécuritaire. Commencez par 5 minutes d'exercice par jour et ajoutez 5 minutes chaque semaine. Votre objectif est de rester actif pendant 30 minutes la plupart&mdash de préférence tous les&mdashdays de la semaine. La marche est un bon choix si vous débutez dans l'exercice. La natation est un autre bon exercice pour les femmes enceintes. L'eau soutient votre poids afin que vous puissiez éviter les blessures et les tensions musculaires. Cela vous aide également à rester au frais.

Votre poids sera suivi à chaque visite prénatale. La croissance de votre bébé sera également contrôlée. Si vous prenez moins que les lignes directrices recommandées et si votre bébé grandit bien, vous n'avez pas besoin d'augmenter votre gain de poids pour rattraper les lignes directrices. Si votre bébé ne grandit pas bien, vous devrez peut-être apporter des modifications à votre régime alimentaire et à votre programme d'exercices.

Les femmes en surpoids et obèses ont des travaux plus longs que les femmes de poids normal. Il peut être plus difficile de surveiller le bébé pendant le travail. Pour ces raisons, l'obésité pendant la grossesse augmente la probabilité d'avoir une césarienne. Si un accouchement par césarienne est nécessaire, les risques d'infection, de saignement et d'autres complications sont plus importants pour une femme obèse que pour une femme de poids normal.

Une fois que vous êtes à la maison avec votre nouveau bébé, respectez vos habitudes alimentaires saines et faites de l'exercice pour atteindre un poids normal. L'allaitement maternel est recommandé pendant la première année de la vie d'un bébé. Non seulement l'allaitement est la meilleure façon de nourrir votre bébé, mais il peut également aider à perdre du poids après l'accouchement. Dans l'ensemble, les femmes qui allaitent leur bébé pendant au moins quelques mois ont tendance à perdre du poids pendant la grossesse plus rapidement que les femmes qui n'allaitent pas.

Chirurgie bariatrique : Interventions chirurgicales entraînant une perte de poids pour le traitement de l'obésité.

Indice de masse corporelle (IMC) : Un nombre calculé à partir de la taille et du poids qui est utilisé pour déterminer si une personne a un poids insuffisant, un poids normal, un surpoids ou une obésité.

Calories : Unités de chaleur utilisées pour exprimer la valeur énergétique ou énergétique des aliments.

Accouchement par césarienne: Accouchement d'un bébé par des incisions chirurgicales pratiquées dans l'abdomen et l'utérus de la femme.

Éclampsie: Convulsions survenant pendant la grossesse ou après la grossesse et liées à l'hypertension artérielle.

Diabète gestationnel: Diabète qui survient pendant la grossesse.

Macrosomie : Une condition dans laquelle un fœtus a un poids estimé de 4 500 grammes (9 livres 15 onces) ou plus.

Anomalies du tube neural: Malformations congénitales résultant d'un développement incomplet du cerveau, de la moelle épinière ou de leurs enveloppes.

Obésité: Une condition caractérisée par un excès de graisse corporelle.

Prééclampsie : Trouble pouvant survenir pendant la grossesse ou après l'accouchement, caractérisé par une hypertension artérielle et d'autres signes de lésions organiques, tels qu'une quantité anormale de protéines dans l'urine, un faible nombre de plaquettes, une fonction rénale ou hépatique anormale, des douleurs au niveau des haut de l'abdomen, du liquide dans les poumons ou un mal de tête sévère ou des changements dans la vision.

Prématuré : Né avant 37 semaines de grossesse.

Apnée du sommeil: Trouble caractérisé par des interruptions de la respiration pendant le sommeil pouvant entraîner d'autres problèmes de santé.

Mortinaissance : Livraison d'un bébé mort.

Accident vasculaire cérébral: Une interruption soudaine du flux sanguin vers tout ou partie du cerveau, causée par le blocage ou l'éclatement d'un vaisseau sanguin dans le cerveau et entraînant souvent une perte de conscience et une paralysie temporaire ou permanente.

Trimestres : Les trois périodes de 3 mois dans lesquelles la grossesse est divisée.

Examen échographique : Un test dans lequel les ondes sonores sont utilisées pour examiner les structures internes. Pendant la grossesse, il peut être utilisé pour examiner le fœtus.


Prévention des naissances prématurées

Bien que la cause de la plupart des naissances prématurées soit inconnue, certaines décisions de vie jouent un rôle dans la prévention du travail précoce avant et pendant la grossesse.

Vous aimez notre contenu ?♦♦

Inscrivez-vous à notre newsletter ici

Recommandations relatives aux affections chroniques

Si les mères souffrent de l'une des maladies chroniques énumérées ci-dessus ou d'une autre, elles devraient parler à leur médecin de l'impact potentiel de cette maladie sur leur grossesse.

Ils doivent savoir s'il y a des changements à apporter aux médicaments ou aux autres traitements qu'ils reçoivent. Par exemple, les femmes atteintes de diabète voudront optimiser le contrôle de la glycémie et les diabétiques de type 2 en surpoids/obèses devraient être encouragés à perdre du poids. Les femmes qui prennent des médicaments chroniques devraient tous les examiner pour leur sécurité pendant la grossesse. Cela inclut tous les médicaments ou suppléments en vente libre qu'ils pourraient prendre.

  • Le médecin pourrait avoir les recommandations suivantes pour réduire le risque et/ou les complications liées à une naissance prématurée, notamment :
  • Bien que le repos au lit, à la maison ou à l'hôpital, soit parfois recommandé, il n'existe aucune preuve démontrant qu'il est efficace pour traiter le travail prématuré ou prévenir l'accouchement prématuré.
  • Votre médecin peut vous prescrire des antibiotiques en cas de PPROM. Cela peut vous empêcher, vous et votre bébé, de contracter une infection grave.
  • Selon une étude de 2017, le traitement à la progestérone n'est applicable qu'à un petit pourcentage de femmes enceintes (principalement celles dont le col de l'utérus est raccourci et celles qui ont des antécédents d'accouchement prématuré). Les bénéfices pour la population générale semblent limités. Cependant, plusieurs études ont montré que la conduite de programmes de dépistage du col de l'utérus en population combinée à un traitement à la progestérone est prometteuse.
  • Les stéroïdes avant l'accouchement ont aidé à réduire certaines des complications à long terme de la prématurité. Les stéroïdes peuvent aider les poumons du bébé à se développer plus rapidement dans l'utérus afin qu'ils soient moins susceptibles d'avoir des problèmes respiratoires par eux-mêmes une fois qu'ils sont nés.
  • Une méta-analyse d'essais contrôlés randomisés publiée dans l'American Journal of Pediatrics a démontré que l'exposition prénatale (avant la naissance) au sulfate de magnésium réduit le risque d'hémorragie cérébelleuse chez les bébés prématurés. Ceci peut expliquer l'effet neuroprotecteur observé qui conduit à un risque réduit de paralysie cérébrale.

Manger sainement pendant la grossesse

Une alimentation saine pendant la grossesse implique d'obtenir suffisamment de nutriments pour vous et votre bébé, ainsi que de savoir quelle quantité manger.

Mangez des aliments de différents groupes comme les céréales, les protéines, les légumes, les fruits et les produits laitiers. Certains aliments de ces groupes sont de bonnes sources de nutriments comme l'acide folique, le fer, le calcium et la vitamine D, qui sont utiles pour vous et votre bébé.

Si vous êtes enceinte, envisagez de tomber enceinte ou d'allaiter, mangez 8 à 12 onces chaque semaine de poisson à faible teneur en mercure.

Discutez avec votre fournisseur de soins de santé des éléments nutritifs, de la consommation d'aliments sains et de toute préoccupation concernant votre alimentation.

Vous avez peut-être entendu dire que vos habitudes alimentaires peuvent changer pendant la grossesse. C'est bon! Vous trouverez des aliments que vous aimez et qui sont sains pour vous et votre bébé. Manger des aliments nutritifs vous aidera à soutenir votre grossesse et les nouveaux changements dans votre corps.

Une alimentation saine pendant la grossesse implique de savoir quelle quantité manger et quels aliments sont sains. Il s’agit également de trouver un équilibre entre obtenir suffisamment de nutriments pour la croissance de votre bébé et maintenir un poids santé pour vous et la santé de votre bébé. Les nutriments sont les éléments constitutifs du corps comme les protéines, les glucides et les graisses. Discutez avec votre fournisseur de la façon dont vous pouvez obtenir les nutriments dont vous avez besoin dans votre alimentation.

De quels nutriments ai-je besoin pendant la grossesse pour garder mon bébé et moi en bonne santé ?

Pendant la grossesse, vous pouvez obtenir beaucoup de nutriments de différentes sources ou groupes d'aliments tels que les céréales, les protéines, les légumes, les fruits et les produits laitiers. D'autres sources de nutriments sont les graisses, les vitamines et les minéraux.

Les protéines aident votre corps à développer ses muscles et ses tissus, ainsi qu'à la croissance de votre bébé. Les protéines peuvent être trouvées dans des aliments comme :

  • Boeuf, porc, poisson et volaille
  • Des œufs
  • Lait, fromage et autres produits laitiers
  • Haricots et pois
  • Noix et graines
  • Produits à base de soja comme le tempeh et le tofu

Les glucides se trouvent dans les aliments comme les céréales et ils sont le carburant de votre corps pour vous aider à faire vos activités. . Il existe différents types de glucides. Les aliments peuvent contenir une combinaison des trois types de glucides.

Les glucides simples se décomposent rapidement, augmentant rapidement votre glycémie. Il est préférable de limiter les aliments riches en glucides simples comme :

Les glucides complexes donnent une énergie plus durable et peuvent être trouvés dans :

  • Produits à grains entiers, comme le pain, le riz et les pâtes
  • Haricots
  • Légumes féculents comme les pommes de terre et le maïs

Les fibres sont également un type de glucides complexes et peuvent être trouvées dans les aliments végétaux. Les fibres peuvent aider à la digestion. Les aliments suivants sont de bonnes sources de fibres :

  • Légumes comme le chou, les épinards, le chou frisé
  • Fruits comme les baies, les oranges, les pommes et les pêches avec la peau
  • Légumineuses telles que pois chiches, haricots noirs, lentilles

Certaines quantités de graisse sont également importantes pour votre corps. Pendant la grossesse, les graisses que vous mangez sont une source d'énergie et aident les organes de votre bébé et le placenta. Cependant, veillez à ne pas manger trop de graisses saturées (comme le beurre, la crème épaisse et les viandes à haute teneur en graisses) et les graisses trans (souvent présentes dans la margarine, le maïs soufflé au micro-ondes, les biscuits et les pâtisseries à base de shortening végétal) car ceux-ci peuvent causer problèmes pour votre santé.

Les autres nutriments dont vous avez besoin pendant la grossesse pour rester en bonne santé et celle de votre bébé comprennent :

  • Foléate ou acide folique. Ceux-ci peuvent aider à prévenir les anomalies congénitales du cerveau et de la colonne vertébrale de votre bébé, appelées anomalies du tube neural. Cela peut être trouvé dans les produits enrichis et fortifiés (comme le pain, le riz, les céréales), les légumes verts à feuilles, les agrumes et les haricots et les pois. Enrichi et fortifié signifie que le nutriment a été ajouté à un produit alimentaire.
  • Calcium. Cela renforce les os et les dents de votre bébé et aide également votre corps à rester en bonne santé pendant la grossesse. Les produits laitiers, le brocoli et le chou frisé sont de bonnes sources de calcium. Les céréales ou les jus enrichis peuvent également être une bonne source.
  • Vitamine D. Ceci est également utile pour la construction des os et des dents de votre bébé. Les bonnes sources comprennent les poissons gras comme le saumon ou le lait enrichi ou le jus d'orange.
  • Le fer. Cela aide votre corps à produire plus de sang pour s'assurer que votre bébé reçoive suffisamment d'oxygène. Les produits carnés et les haricots sont de bonnes sources de fer. Votre corps peut absorber le fer plus facilement si vous consommez également suffisamment de vitamine C. La vitamine C se trouve dans le jus d'orange, les agrumes et les fraises.
  • DHA. C'est une sorte de graisse appelée acide gras oméga-3. Ceci est important pour le développement du cerveau et des yeux de votre bébé.
    Iode. C'est un minéral qui aide à la croissance du cerveau et des nerfs de votre bébé.

Combien devriez-vous manger chaque jour pendant la grossesse?

La plupart des femmes enceintes n'ont besoin que d'environ 300 calories supplémentaires par jour au cours des 6 derniers mois de la grossesse. Un verre de lait écrémé, deux petits craquelins et une cuillère à soupe de beurre de cacahuète contiennent environ 300 calories. La quantité exacte dépend de votre poids avant la grossesse. Si vous avez un poids insuffisant avant la grossesse, vous aurez peut-être besoin de plus de calories. Si vous êtes en surpoids auparavant, vous aurez peut-être besoin de moins. Discutez avec votre fournisseur de ce qui vous convient.

Utilisez cet exemple de menu pour planifier des repas sains.

Connaître la taille de chacune de ces portions peut être difficile. Voici quelques objets du quotidien qui peuvent vous aider :

  • 1 tasse correspond à peu près à la taille d'une balle de baseball.
  • 1/3 de tasse correspond à peu près à ce que vous pouvez tenir dans votre main (une poignée arrondie ou pleine).
  • La coupe ½ a à peu près la taille d'une balle de tennis.
  • ¼ cup est à peu près de la taille d'une balle de golf.
  • 1 cuillère à soupe correspond à peu près à la taille d'une balle de ping-pong ½.
  • 1 once de viande (poulet, porc, bœuf, poisson, etc.) a environ la taille de deux pouces.
  • 3 onces de viande correspondent à peu près à la taille d'un jeu de cartes ou à la paume de votre main.
  • Un petit fruit (orange ou pomme) a à peu près la taille d'une balle de tennis.

Rendez-vous sur le site Web ChooseMyPlate.gov pour en savoir plus sur la façon de faire des choix alimentaires sains pendant la grossesse. ChooseMyPlate indique les quantités et les aliments que vous voudrez peut-être manger à chaque trimestre de votre grossesse. Ils décomposent les aliments en cinq groupes :

  • Céréales. Ceux-ci comprennent le pain, les pâtes, les flocons d'avoine, les céréales et les tortillas.
  • Des fruits. Ceux-ci peuvent être frais, congelés, en conserve ou séchés
  • Des légumes. Ceux-ci peuvent être crus, cuits, congelés, en conserve, séchés ou 100% jus de légumes.
  • Laitier. Il s'agit notamment du lait et des produits à base de lait comme le fromage, le yaourt et la crème glacée. Pendant la grossesse, assurez-vous de manger des produits laitiers pasteurisés (cela signifie qu'il a subi un processus de chauffage qui le rend plus sûr à manger) et essayez de choisir des types sans gras ou faibles en gras.
  • Aliments protéinés. Ceux-ci comprennent la viande, la volaille, les fruits de mer, les haricots, les pois, les œufs, le tofu, les noix et les graines.

Suivez ces directives ChooseMyPlate :

  • Réalisez la 1/2 de votre assiette de fruits et légumes.
  • Buvez du lait écrémé ou du lait 1%.
  • Préparez 1/4 des grains de votre assiette. Lorsque vous mangez des céréales, essayez d'utiliser des céréales complètes & frac12 du temps.
  • Préparez 1/4 de votre assiette de protéines. Utilisez différentes sources de protéines comme du poisson à faible teneur en mercure 2 ou 3 fois par semaine. Voir plus d'informations sur les poissons dans la section ci-dessous. Choisissez des viandes maigres et de la volaille.
  • Essayez de manger moins de calories « vides ». This means the food has a lot of calories but not a lot of nutrients such as candy, chips, or sugary drinks.

Other ways to eat healthy and make sure you’re getting enough nutrients are:

  • Eat snacks that have good amounts of nutrients such as fruit, cereal and yogurt. Choose snacks that are low in fat and sugar.
  • You may find it easier to eat six smaller meals throughout the day. This can also be helpful later in pregnancy to avoid indigestion.
  • Drink six to eight glasses of water each day.
  • Take your prenatal vitamin every day. This is a multivitamin made just for pregnant women and can help you make sure you get enough folic acid and iron.
  • Make sure your whole meal fits on one plate. Don’t make huge portions.

Is it OK to eat fish when you're pregnant?

Yes, as long as you eat the right kinds! Most fish are low in fat and high in protein and other nutrients your body needs like omega-3 fatty acids. Omega-3 fatty acids are important for brain development.

You may have heard about mercury in fish. Mercury is a metal that can harm your baby. Fish get mercury from water they swim in and from eating other fish that have mercury in them. Eating the recommended amounts of fish that is low in mercury during pregnancy hasn’t shown problems in babies. When you're pregnant, it's OK to eat fish as long as it's low in mercury. And be careful to limit the amount.

If you're pregnant, thinking about getting pregnant or breastfeeding, eat 8 to 12 ounces each week of fish that are low in mercury. Ceux-ci inclus:

  • Shrimp
  • Saumon
  • Sardines
  • Poisson-chat
  • Canned light tuna
  • Albacore (white) tuna — Don't have more than 6 ounces of this tuna in 1 week.

For more information on safely choosing fish to eat, you can visit the FDA website. Find out which types of fish are safer to eat and how often you can eat them.

How can I eat healthy if I am a vegetarian?

If you’re a vegetarian and pregnant, it’s possible to get the nutrients you need. Talk to your provider about how to get the nutrients you and your baby need during pregnancy. Some helpful tips are:

  • Make sure you get enough protein from sources like soy milk, tofu and beans. If you’re on a diet that allows for animal products, you can also eat eggs, milk and cheese.
  • Eat lots of foods that have good amounts of iron such as vegetables and legumes like spinach, white beans, kidney beans and chickpeas.
  • For calcium if you cannot have dairy foods, eat dark leafy greens, calcium-enriched tofu and other products enriched with calcium such as soy milk, rice milk or orange juice.
  • Some cereals and milk may also be fortified with Vitamin B12.

What if I have other concerns about my diet?

Some women may be lactose intolerant, they can’t fully digest lactose in dairy products. Others are unable to eat things like gluten (found in wheat, barley and rye) due to Celiac Disease. Your provider can help you plan your diet or advise you take certain supplements. Other helpful tips for healthy eating are:


Maternal overweight and obesity in early pregnancy and risk of infant mortality: a population based cohort study in Sweden

Objective: To investigate associations between maternal overweight and obesity and infant mortality outcomes, including cause-specific mortality.

Design: Population based cohort study.

Setting and participants: 1,857,822 live single births in Sweden 1992-2010.

Main outcome measures: Associations between maternal body mass index (BMI) in early pregnancy and risks of infant, neonatal, and postneonatal mortality, overall and stratified by gestational length and by causes of infant death. Odds ratios were adjusted for maternal age, parity, smoking, education, height, country of birth, and year of delivery.

Résultats: Infant mortality rates increased from 2.4/1000 among normal weight women (BMI 18.5-24.9) to 5.8/1000 among women with obesity grade 3 (BMI ≥ 40.0). Compared with normal weight, overweight (BMI 25.0-29.9) and obesity grade 1 (BMI 30.0-34.9) were associated with modestly increased risks of infant mortality (adjusted odds ratios 1.25 (95% confidence interval 1.16 to 1.35) and 1.37 (1.22 to 1.53), respectively), and obesity grade 2 (BMI 35.0-39.9) and grade 3 were associated with more than doubled risks (adjusted odds ratios 2.11 (1.79 to 2.49) and 2.44 (1.88 to 3.17)). In analyses stratified by preterm and term births, maternal BMI was related to risks of infant mortality primarily in term births (≥ 37 weeks), where risks of deaths due to birth asphyxia and other neonatal morbidities increased with maternal overweight and obesity. Obesity grade 2-3 was also associated with increased infant mortality due to congenital anomalies and sudden infant death syndrome.

Conclusions: Maternal overweight and obesity are associated with increased risks of infant mortality due to increased mortality risk in term births and an increased prevalence of preterm births. Maternal overweight and obesity may be an important preventable risk factor for infant mortality in many countries.


Causes of death associated with preterm delivery

Previous studies reported that women who deliver preterm or extremely preterm (22-27 weeks) have increased risks of developing conditions such as heart disease or diabetes in later life. Also Read - Baby Born Onboard An IndiGo Flight: Travel Guidelines During Last Month Of Pregnancy

In the new study, researchers analysed data on length of pregnancy for over two million women who gave birth in Sweden from 1973-2015. They found that women who delivered preterm or extremely preterm had 1.7-fold and 2.2-fold increased risk of death from any cause, respectively, during the next 10 years compared to those who delivered full term. Cardiovascular and respiratory disorders, diabetes, and cancer were among the several specific causes of death associated with preterm delivery.


Risks If You’re Pregnant And Obese

As already discussed, a pregnant woman who is obese is at a greater risk of many health problems, including:

  • miscarriage
  • blood clots
  • gestational diabetes
  • hypertension artérielle
  • heavy bleeding

While these problems can affect a pregnant woman, whether obese or not, it can increase the risk of developing these problem increases. Being obese may elevate the risk of the following health problems for the baby:


Nutrition During Pregnancy

Eating well is one of the best things you can do during pregnancy. Good nutrition helps you handle the extra demands on your body as your pregnancy progresses. The goal is to balance getting enough nutrients to support the growth of your fetus and maintaining a healthy weight.

The popular saying is that pregnant women &ldquoeat for two,&rdquo but now we know that it&rsquos dangerous to eat twice your usual amount of food during pregnancy. Instead of &ldquoeating for two,&rdquo think of it as eating twice as healthy.

If you are pregnant with one fetus, you need an extra 340 calories per day starting in the second trimester (and a bit more in the third trimester). That's roughly the calorie count of a glass of skim milk and half a sandwich. Women carrying twins should consume about 600 extra calories a day, and women carrying triplets should take in 900 extra calories a day.

Vitamins and minerals play important roles in all of your body functions. Eating healthy foods and taking a prenatal vitamin every day should supply all the vitamins and minerals you need during pregnancy.

Take only one serving of your prenatal supplement each day. Read the bottle to see how many pills make up one daily serving. If your obstetrician&ndashgynecologist (ob-gyn) or other obstetric care provider thinks you need an extra amount of a vitamin or mineral, he or she may recommend it as a separate supplement.

No, do not take more than the recommended amount of your prenatal vitamin per day. Some multivitamin ingredients, such as vitamin A, can cause birth defects at higher doses.

During pregnancy you need folic acid, iron, calcium, vitamin D, choline, omega-3 fatty acids, B vitamins, and vitamin C. See the below table for recommended amounts.

Key Vitamins and Minerals During Pregnancy

Calcium (1,300 milligrams for ages 14 to 18 years 1,000 milligrams for ages 19 to 50 years)

Builds strong bones and teeth

Milk, cheese, yogurt, sardines, dark green leafy vegetables

Helps red blood cells deliver oxygen to your fetus

Lean red meat, poultry, fish, dried beans and peas, iron-fortified cereals, prune juice

Essential for healthy brain development

Iodized table salt, dairy products, seafood, meat, some breads, eggs

Important for development of your fetus&rsquos brain and spinal cord

Milk, beef liver, eggs, peanuts, soy products

Vitamin A (750 micrograms for ages 14 to 18 years 770 micrograms for ages 19 to 50 years)

Forms healthy skin and eyesight

Carrots, green leafy vegetables, sweet potatoes

Vitamin C (80 milligrams for ages 14 to 18 years 85 milligrams for ages 19 to 50 years)

Promotes healthy gums, teeth, and bones

Citrus fruit, broccoli, tomatoes, strawberries

Vitamin D (600 international units)

Builds your fetus&rsquos bones and teeth

Helps promote healthy eyesight and skin

Sunlight, fortified milk, fatty fish such as salmon and sardines

Helps form red blood cells

Helps body use protein, fat, and carbohydrates

Beef, liver, pork, ham, whole-grain cereals, bananas

Vitamin B12 (2.6 micrograms)

Helps form red blood cells

Meat, fish, poultry, milk (vegetarians should take a supplement)

Folic acid (600 micrograms)

Helps prevent birth defects of the brain and spine

Supports the general growth and development of the fetus and placenta

Fortified cereal, enriched bread and pasta, peanuts, dark green leafy vegetables, orange juice, beans. Also, take a daily prenatal vitamin with 400 micrograms of folic acid.

Excess weight during pregnancy is associated with several pregnancy and childbirth complications, including:

Obesity during pregnancy also increases the risk of:

Folic acid, also known as folate, is a B vitamin that is important for pregnant women. Folic acid may help prevent major birth defects of the fetus&rsquos brain and spine called neural tube defects (NTDs).

When you are pregnant you need 600 micrograms of folic acid each day. Because it&rsquos hard to get this much folic acid from food alone, you should take a daily prenatal vitamin with at least 400 micrograms starting at least 1 month before pregnancy and during the first 12 weeks of pregnancy.

Women who have had a child with an NTD should take 4 milligrams (mg) of folic acid each day as a separate supplement at least 3 months before pregnancy and for the first 3 months of pregnancy. You and your ob-gyn or other obstetric care provider can discuss whether you need to supplement with more than 400 micrograms daily.

Iron is used by your body to make the extra blood that you and your fetus need during pregnancy. Women who are not pregnant need 18 mg of iron per day. Pregnant women need more, 27 mg per day. This increased amount is found in most prenatal vitamins.

In addition to taking a prenatal vitamin with iron, you should eat iron-rich foods such as beans, lentils, enriched breakfast cereals, beef, turkey, liver, and shrimp. You also should eat foods that help your body absorb iron, including orange juice, grapefruit, strawberries, broccoli, and peppers.

Calcium is a mineral that builds your fetus&rsquos bones and teeth. Women who are age 18 or younger need 1,300 mg of calcium per day. Women who are 19 or older need 1,000 mg per day.

Milk and other dairy products, such as cheese and yogurt, are the best sources of calcium. If you have trouble digesting milk products, you can get calcium from other sources, such as broccoli, fortified foods (cereals, breads, and juices), almonds and sesame seeds, sardines or anchovies with the bones, and dark green leafy vegetables. You also can get calcium from calcium supplements.

Vitamin D works with calcium to help the fetus&rsquos bones and teeth develop. Vitamin D also is essential for healthy skin and eyesight. All women, pregnant or not, need 600 international units of vitamin D a day.

Good sources of vitamin D include fortified milk and breakfast cereal, fatty fish (salmon and mackerel), fish liver oils, and egg yolks.

Many people do not get enough vitamin D. If your ob-gyn or other obstetric care provider thinks you may have low levels of vitamin D, a test can be done to check the level in your blood. If it is below normal, you may need to take a vitamin D supplement.

Choline plays a role in your fetus&rsquos brain development. It also may help prevent some common birth defects. Experts recommend that pregnant women get 450 mg of choline each day.

Choline can be found in chicken, beef, eggs, milk, soy products, and peanuts. Although the body produces some choline on its own, it doesn&rsquot make enough to meet all your needs while you are pregnant. It&rsquos important to get choline from your diet because it is not found in most prenatal vitamins.

Omega-3 fatty acids are a type of fat found naturally in many kinds of fish. Omega-3s may be important for brain development before and after birth.

Women should eat at least two servings of fish or shellfish per week before getting pregnant, while pregnant, and while breastfeeding. A serving of fish is 8 to 12 ounces (oz).

Some types of fish have higher levels of mercury than others. Mercury is a metal that has been linked to birth defects. Do not eat bigeye tuna, king mackerel, marlin, orange roughy, shark, swordfish, or tilefish. Limit white (albacore) tuna to only 6 oz a week. You also should check advisories about fish caught in local waters.

Flaxseed (ground or as oil) is a good source of omega-3s. Other sources of omega-3s include broccoli, cantaloupe, kidney beans, spinach, cauliflower, and walnuts.

B vitamins, including B1, B2, B6, B9, and B12, are key nutrients during pregnancy. These vitamins:

Supply energy for your fetus&rsquos development

Your prenatal vitamin should have the right amount of B vitamins that you need each day. Eating foods high in B vitamins is a good idea too, including liver, pork, chicken, bananas, beans, and whole-grain cereals and breads.

Vitamin C is important for a healthy immune system. It also helps build strong bones and muscles. During pregnancy, you should get at least 85 mg of vitamin C each day if you are older than 19, and 80 mg if you are younger than 19.

You can get the right amount of vitamin C in your daily prenatal vitamin, and also from citrus fruits and juices, strawberries, broccoli, and tomatoes.

Drink throughout the day, not just when you are thirsty. Aim for 8 to 12 cups of water a day during pregnancy.

There are many tools that can help you plan healthy meals. One useful tool is the MyPlate food-planning guide from the U.S. Department of Agriculture. The MyPlate website, www.choosemyplate.gov, can help you learn how to make healthy food choices at every meal.

The MyPlate website offers a MyPlate Plan, which shows how much to eat based on how many calories you need each day. The MyPlate Plan is personalized based on your:

The MyPlate Plan can help you learn about choosing foods from each food group to get the vitamins and minerals you need during pregnancy. The MyPlate Plan also can help you limit calories from added sugars and saturated fats.

Bread, pasta, oatmeal, cereal, and tortillas are all grains. Whole grains are those that haven&rsquot been processed and include the whole grain kernel. Oats, barley, quinoa, brown rice, and bulgur are all whole grains, as are products made with those grains. Look for the words &ldquowhole grain&rdquo on the product label. When you plan meals, make half of your grain servings whole grains.

You can eat fresh, canned, frozen, or dried fruit. Juice that is 100 percent fruit juice also counts in the fruit category. Make half your plate fruit and vegetables during mealtimes.

You can eat raw, canned, frozen, or dried vegetables or drink 100 percent vegetable juice. Use dark leafy greens to make salads. Make half your plate fruit and vegetables during mealtimes.

Meat, poultry, seafood, beans and peas, eggs, processed soy products, nuts, and seeds all contain protein. Eat a variety of protein each day.

Milk and milk products, such as cheese, yogurt, and ice cream, make up the dairy group. Make sure any dairy foods you eat are pasteurized. Choose fat-free or low-fat (1 percent) varieties.

Oils and fats are another part of healthy eating. Although they are not a food group, they do give you important nutrients. During pregnancy, the fats that you eat provide energy and help build the placenta and many fetal organs.

Oils in food come mainly from plant sources, such as olive oil, nut oils, and grapeseed oil. They also can be found in certain foods, such as some fish, avocados, nuts, and olives. Most of the fats and oils in your diet should come from plant sources. Limit solid fats, such as those from animal sources. Solid fats also can be found in processed foods.

Weight gain depends on your health and your body mass index (BMI) before you were pregnant. If you were underweight before pregnancy, you should gain more weight than a woman who had a normal weight before pregnancy. If you were overweight or obese before pregnancy, you should gain less weight. The amount of weight gain differs by trimester:

  • During your first 12 weeks of pregnancy&mdashthe first trimester&mdashyou might gain only 1 to 5 pounds or none at all.
  • If you were a healthy weight before pregnancy, you should gain a half-pound to 1 pound per week in your second and third trimesters.

See the below table for recommended weight gain during pregnancy.

Weight Gain During Pregnancy

Less than 18.5 (underweight)

*Assumes a first-trimester weight gain between 1.1 and 4.4 pounds

Source: Institute of Medicine and National Research Council. 2009. Weight Gain During Pregnancy: Reexamining the Guidelines. Washington, DC: The National Academies Press.

During the first trimester with one fetus, usually no extra calories are needed. In the second trimester, you will need an extra 340 calories per day, and in the third trimester, about 450 extra calories a day. To get the extra calories during the day, have healthy snacks on hand, such as nuts, yogurt, and fresh fruit.

Excess weight during pregnancy is associated with several pregnancy and childbirth complications, including:

Obesity during pregnancy also increases the risk of:

Birth defects, especially NTDs

You and your ob-gyn or other obstetric care provider will work together to develop a nutrition and exercise plan. If you are gaining less than what the guidelines suggest, and if your fetus is growing well, gaining less than the recommended guidelines can have benefits. If your fetus is not growing well, changes may need to be made to your diet and exercise plan.

Birth Defects: Physical problems that are present at birth.

Body Mass Index: A number calculated from height and weight. BMI is used to determine whether a person is underweight, normal weight, overweight, or obese.

Calories : Units of heat used to express the fuel or energy value of food.

Cesarean Birth: Birth of a fetus from the uterus through an incision (cut) made in the woman&rsquos abdomen.

Complications: Diseases or conditions that happen as a result of another disease or condition. An example is pneumonia that occurs as a result of the flu. A complication also can occur as a result of a condition, such as pregnancy. An example of a pregnancy complication is preterm labor.

Fetus: The stage of human development beyond 8 completed weeks after fertilization.

Folic Acid: A vitamin that reduces the risk of certain birth defects when taken before and during pregnancy.

Gestational Diabetes: Diabetes that starts during pregnancy.

High Blood Pressure: Blood pressure above the normal level. Also called hypertension.

Macrosomia: A condition in which a fetus grows more than expected, often weighing more than 8 pounds and 13 ounces (4,000 grams).

Neural Tube Defects: Birth defects that result from a problem in development of the brain, spinal cord, or their coverings.

Obstetric Care Provider: A health care professional who cares for a woman during pregnancy, labor, and delivery. These professionals include obstetrician&ndashgynecologists (ob-gyns), certified nurse&ndashmidwives (CNMs), maternal&ndashfetal medicine specialists (MFMs), and family practice doctors with experience in maternal care.

Obstetrician&ndashGynecologist (Ob-Gyn): A doctor with special training and education in women&rsquos health.

Oxygen: An element that we breathe in to sustain life.

Placenta: An organ that provides nutrients to and takes waste away from the fetus.

Preeclampsia: A disorder that can occur during pregnancy or after childbirth in which there is high blood pressure and other signs of organ injury. These signs include an abnormal amount of protein in the urine, a low number of platelets, abnormal kidney or liver function, pain over the upper abdomen, fluid in the lungs, or a severe headache or changes in vision.

Preterm: Less than 37 weeks of pregnancy.

Trimester: A 3-month time in pregnancy. It can be first, second, or third.


Risk factors for preterm birth

The specific cause of preterm birth is unclear, but there are certain things associated with preterm birth, including:

  • Previous pregnancy with a preterm birth
  • Abnormal uterus
  • Being underweight or overweight before pregnancy
  • Being pregnant with twins or other multiples
  • Multiple miscarriages or abortions
  • IVF pregnancy
  • Stress
  • Improper care during pregnancy
  • Drug abuse, smoking, or drinking during pregnancy
  • Underlying health issues such as diabetes, hypertension, or thyroid
  • Blood clotting issues
  • STDs or vaginal infections
  • UTIs
  • Mother&rsquos age factor -less than 17 years or more than 35 years of age
  • Shortening of the cervix
  • Conception within 6 months of pregnancy

In fact, many women with no known risk factors have a premature birth, which means it can happen to anyone.



Commentaires:

  1. Koofrey

    Au risque de passer pour un profane, mais je demanderai quand même, d'où cela vient-il et qui l'a écrit ?

  2. Aeacus

    À mon avis, vous vous trompez. Je peux le prouver.

  3. Keshakar

    Félicitations, l'idée géniale

  4. Akinojinn

    le diable brûle !!!

  5. Magnus

    To do nothing, you need to be good at it. Hein? Still something realties on this subject hunt.

  6. Bami

    Tout à fait exact ! C'est une excellente idée. C'est prêt pour te soutenir.

  7. Kesegowaase

    Si de bons résultats



Écrire un message